Partager sur email
Envoyer par email

Alimentation et confinement : Et après ?

News numéro 15 : juin 2020

Les mesures mises en place par le gouvernement, afin de limiter la propagation du COVID 19, nous ont conduits à modifier notre manière de faire nos courses, mais aussi nos repas et leur consommation. Ainsi, selon un sondage IFOP [1], les Français auraient pris en moyenne 2,5 kg depuis le 17 Mars 2020. Ce confinement a aussi eu pour conséquence de donner envie aux français de changer leurs habitudes alimentaires puisque 56 % des personnes interrogées souhaitaient manger plus sainement après le 11 Mai.

Voici quelques astuces pour y parvenir :

  • Favorisez le « fait maison » :

N’hésitez pas à expérimenter de nouvelles recettes. Vous trouverez, ci-dessous, quelques sites qui peuvent être source d’inspiration :

Cela peut, aussi, être l’occasion de faire participer les enfants à la préparation des repas, ce qui contribue à l’acquisition de bonnes habitudes alimentaires.

La consommation de repas « maisons » vous permettra de limiter la prise d’aliments transformés, qui ont tendance à être riches en acides gras saturés, sel, sucre et peu intéressants sur le plan nutritionnel.

  • Adaptez les portions :

N’hésitez pas à adapter les portions servies en fonction de votre activité physique. Si vous avez cuisiné en trop grande quantité, ne vous sentez pas obligé de finir le plat : l’excédent peut être congelé dans une petite barquette ce qui vous permettra d’avoir un plat préparé maison en stock.

Les jeunes enfants n’ont pas les mêmes besoins que les adultes. Les portions seront, en conséquence plus petites (notamment pour la viande).

  • Et pour les courses ?

Afin d’optimiser vos courses, vous pouvez planifier vos repas en avance, en favorisant les produits frais les premiers jours et en misant sur les produits pouvant se conserver plus longtemps (type thon, pâtes, riz, œufs…) pour la fin de semaine. Cela permet de mieux ajuster les quantités achetées et d’éviter les achats compulsifs.

Il est possible que vous ressentiez le besoin d’acheter de grandes quantités de nourriture, mais n’oubliez pas ce qui se trouve déjà dans votre cuisine, ainsi que les aliments dont la durée de conservation est plus courte.

Pour une conservation plus longue, les légumes peuvent être achetés sous forme surgelée. Ils seront tout aussi intéressants sur le plan nutritionnel que les légumes frais. Des conserves peuvent également être utilisées. Cependant, afin d’éliminer l’excédant de sel, n’hésitez pas à rincer leur contenu à l’eau claire.

  • Gardez des repas structurés et limitez les grignotages :

Un temps de présence plus important à votre domicile peut favoriser l’envie de grignoter. Pour éviter cela, il est important de maintenir 3 repas structurés sur la journée. Si une petite faim se fait ressentir, une collation sous forme de laitage, fruit frais ou à coque (noix, noisettes, amandes…) peut être instaurée.

Les fibres alimentaires sont de bonnes alliées, car elles procurent une sensation de satiété durable. Pour un apport suffisant, n’hésitez pas à inclure des légumes, légumineuses (lentilles, fèves, haricots rouges…), féculents complets et/ou fruits dans vos repas.

 

Le confinement a été l’occasion, pour beaucoup, de se mettre aux fourneaux. Peut-être l’occasion pour chacun de changer durablement ses habitudes alimentaires…
Et pour les fâcheuses manies ? Le déconfinement peut être l’occasion de reprendre la main dessus…

[1] « Étude Ifop pour Darwin Nutrition réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 24 au 27 avril 2020 auprès d’un échantillon de 3 045 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine. »

Partager sur

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos 8 livrets de recettes

Commander

Nos livrets de recettes